Euresa, groupement Européen d’Interêt Economique qui regroupe quatorze sociétés d’assurance européennes dont la Macif, Maif et Matmut, portait le projet d’une déclinaison électronique du constat amiable, dont ils avaient développé un prototype d’application, l' »E-Constat ».

Créer un environnement immersif pour les testeurs

euresa, e-constat
La version papier ainsi qu’électronique sont mises à leur disposition afin d’analyser leurs avantages et défauts respectifs en situation « réelle ».

Ce serait un énorme gain de temps si on pouvait remplir le constat à l’amiable et l’envoyer directement à l’assureur
(un des participants)

La majorité des participants a considéré le constat papier comme étant une épreuve fastidieuse (temps de remplissage avec toutes les informations administratives trop élevé, étape du croquis pénible et source de désaccord, peur de faire une erreur ou une rature), et ont déclaré qu’ils seraient prêts à utiliser cette application et la recommanderaient à leurs proches, preuve que l’e-constat a de beaux jours devant lui !

  • Objectifs
    Mesurer l'accueil réservé au concept de constat à l'amiable sur smartphone par rapport au constat classique sur papier.

Les résultats

Les résultats de l’étude sont plus qu’encourageants ! La grande majorité des participants se dit prête à utiliser et même à recommander le constat amiable sur smartphone.

Partager
Faire suivre