Aujourd’hui, le succès ou l’échec d’un produit dépend de plus en plus de notre capacité à transformer les données disponibles en valeur et en actions concrètes. Grâce à la quantité de données disponibles, nous entrons dans un âge augmenté qui transformera durablement nos modes de travail. Les machines vont nous augmenter par leur capacité à analyser de gros volumes de données. Maîtriser ces flux de données est un enjeu fondamental afin de réinventer notre relation avec les clients, les organisations et les produits.

Nous sommes convaincus que la survie des organisations de demain dépendra de leur maturité à adopter une posture “data centric”. Comment capitaliser sur la science des données afin de réinventer nos expertises ?

Pourquoi s’intéresser aux données ?

data science developpement produits services

Ces 20 dernières années, nous avons pu constater l’explosion quantitative de la donnée numérique. Elle a ouvert la voie à de nouvelles manières de voir et d’analyser notre monde, et a notamment permis l’émergence de l’Intelligence Artificielle.

Notre cerveau biologique va être augmenté par l’analyse et le traitement de données disponibles, en transformant les données brutes en prédictions utiles. L’engouement autour de l’Intelligence Artificielle est né d’une volonté de capitaliser sur les données disponibles pour aller au-delà des capacités des cerveaux biologiques. Nous devons être en capacité de partir de données brutes, les traiter et les analyser afin de converger vers le même but : augmenter nos capacités cognitives dans le cadre de nos expertises.

La sensibilisation de nos collaborateurs à la science des données, pour l’ensemble de nos expertises, sera un des moteurs durables de notre performance dans le développement de produits et de services.

L’orientation du marché vers de nouvelles technologies va nous amener à réinventer nos expertises pour être en phase avec les nouveaux besoins de nos clients. 31% des entreprises[1] qui s’intéressent au traitement des données n’engagent pas le développement de méthodes analytiques dans leurs métiers du fait d’un manque d’expertises de leurs collaborateurs. Nous portons la volonté de capitaliser sur l’apport de la “data intelligence” afin de pousser plus loin les capacités dont nous sommes naturellement dotés, soit : 

  • minimiser les risques,
  • communiquer clairement des données chiffrées,
  • faire comprendre en donnant du sens à des données complexes,
  • faciliter la prise de décision,
  • établir des constats,
  • faire des prédictions utiles à partir de données.

traitement donnees data science

La data, un enjeu de compétitivité décisif

expertise vision data science donnees

Nous avons pris conscience de l’importance des données. La “data gouvernance” va devenir un enjeu majeur car les besoins de nos clients dans ce domaine sont croissants. Nos consultants doivent évoluer avec cette vision et chercher à maîtriser les flux de données, pour réinventer leurs relations avec le client, l’organisation et le produit.

Aujourd’hui, le succès ou l’échec d’un produit dépend de plus en plus de notre capacité à transformer les données disponibles en fonctionnalités qui apportent de la valeur. Grâce aux données, nos expertises vont être transformées. Les prédictions et les nouvelles capacités d’analyse qu’elles permettront vont favoriser la résolution de problèmes qui autrement n’auraient pas été résolus ou résolus en utilisant uniquement l’intuition.

La science des données est un bouleversement qui nous amène à avoir un nouveau regard sur nos expertises. Il s’agit également d’un impératif afin de pérenniser nos activités.

Les environnements dans lesquels nous évoluons étant de plus complexes et diversifiés, les prédictions utiles et les corrélations permises par l’apport des données vont augmenter nos capacités à accompagner nos clients dans une volonté d’excellence opérationnelle et améliorer la performance des services et des produits.

Converger vers un état d’esprit “data centric” en donnant du sens aux données

data centric collecte gestion donnees

La survie des organisations de demain dépendra de leur maturité à adopter une posture “data centric”. Cette posture leur permettra d’appréhender et de capitaliser sur les données qui les entourent. Les leaders de demain doivent adopter une posture adaptée et seront les garants d’une gouvernance dans l’utilisation des données. 

Les données servent de base de raisonnement, favorisent la prise de décisions, l’établissement de constats. Donner du sens aux données implique l’apprentissage de bonnes pratiques. Cette nouvelle posture et ces pratiques doivent être régies par un cadre défini, transparent, éthique et responsable dont nous nous engageons à faciliter la mise en place.

Nous sommes convaincus que cette volonté de capitaliser sur les données va apporter de nouvelles perspectives à nos collaborateurs et à leurs clients finaux.

L’accompagnement de nos clients dans le développement d’une posture “data centric”

accompagnement clients posture data centric expertises

L’accompagnement de nos clients passe avant tout par l’alignement des compétences et la sensibilisation de nos consultants dans l’usage de pratiques analytiques. Dès aujourd’hui, nous mettons en oeuvre des méthodes et des outils permettant d’appréhender et de capitaliser sur les données structurées, semi-structurées et non-structurées, disponibles.

Notre conviction que la donnée est le catalyseur des produits, des organisations et du travail des personnes est le fruit d’expériences menées sur le terrain. Nous souhaitons développer l’expertise de nos consultants et élargir le champ des possibles par l’intermédiaire des données :

  • un développement produit nourri par l’analyse et la culture induite par les données,
  • une organisation adaptative et évolutive,
  • des expertises augmentées sur de nouvelles bases de réflexions analytiques.

L’intelligence collective des organisations passe par l’ouverture des données, leur centralisation et leur intégration au cœur même des processus. La majorité des entreprises disposent d’une grande quantité de données pouvant nourrir l’intelligence collective de l’organisation. Elles sont disponibles, encore faut-il pouvoir les transformer en informations, ces informations en connaissances et ces connaissances en actions concrètes et pertinentes.

La production et la consommation de données gagnent à être industrialisées par de bonnes pratiques et d’une plateforme dédiée régie par la gouvernance de l’entreprise. La production de données implique la mise en place d’indicateurs qui évolueront dans le temps en fonction des évènements et des problèmes rencontrés sur le périmètre concerné.

Adopter une posture “data-centric” implique également l’expérimentation d’indicateurs qui peuvent être la clé de découvertes inattendues et parfois déterminantes pour une organisation.

Les données se basent sur notre intelligence rationnelle. Elles sont également une source fiable dans le cadre du développement et la mise en place d’une action, quelques exemples :

  • priorisation d’un Backlog Produit pour un Product Owner,
  • répondre aux attentes et aux besoins des utilisateurs pour un UX Researcher,
  • mettre en place une expérience utilisateur optimale pour un UX Designer,
  • développer l’amélioration continue d’une équipe et évaluer sa capacité à remplir ses engagements pour un Scrum Master,
  • développer un produit de qualité de façon incrémentale et durable pour une équipe de réalisation. 

La mise en place d’indicateurs et de pratiques liées à la science des données a eu un impact quantifiable sur le produit et l’organisation d’une tribe (3 équipes dont certaines à l’étranger). Chacune des actions engagées par le Product Owner, les équipes de réalisation ou le Scrum Master est plus pertinente au regard des objectifs…

Consultant Axance en mission chez Société Générale

Les données vont augmenter nos capacités à percevoir notre environnement et finalement à le rendre adaptatif et évolutif. Les données vont soutenir les principes empiriques par leur historisation. La corrélation de données et l’identification de prédictions vont être permises en grande partie grâce à cette historisation. Nous serons en mesure de capitaliser sur des événements passés pour mieux anticiper des actions futures, face à des situations imprévues (COVID 19).

Nous avons eu l’occasion d’expérimenter la mise en place d’indicateurs et de méthodes analytiques en mission. Cette expérimentation a eu un impact quantifiable sur la pertinence des actions engagées par les acteurs ainsi qu’une plus grande transparence, inspection et adaptation dans un environnement à forte complexité.

Un nouveau framework ! Lancement du Data Agile Framework by Axance (DAFa)

data agile framework axance

Le Data Agile Framework (DAFa) est une extension des frameworks agiles existants (Scrum, SAFE). L’objectif est de rendre les frameworks agiles évolutifs et adaptatifs vis-à-vis de l’environnement, du produit et des personnes. Par l’intermédiaire de ce nouveau framework, notre volonté est de favoriser l’émergence d’une posture “data centric” au sein de nos expertises et chez nos clients.

Le Data Agile Framework (DAFa) porte cette nouvelle posture et pratiques qui s’inscriront dans un cadre défini et transparent.