Nous vous avons déjà parlé préalablement dans ce blog de l’importance d’avoir de bons personas et en quoi c’est un élément plus qu’essentiel, primordial, de la démarche d’un UX designer.

Nous vous avons en revanche plus rarement parlé des meilleures méthodes pour réaliser un persona. Cette erreur est donc réparée et voici un florilège !

Suite à la recherche utilisateurs, il faut impérativement affiner la segmentation faite initialement (souvent par le client ou par l’équipe), et choisir entre 3 et 5 segments représentatifs, selon les différences d’usage constatées.
A partir de cette étape, il faut créer un persona par segment.

Personas marketing et proto-persona

Un persona marketing se construit à partir de données marketing et démographiques
Les proto-persona sont établis à partir de données indirectes sur les utilisateurs cibles. Quand aux persona UX ils sont élaborés à partir de la recherche utilisateur. Cʼest l’incarnation concrète d’un utilisateur-type et surtout il sert d’outil principal de l’empathie au cours du processus de design. Ce n’est pas un personnage de fiction, car il faut le considérer comme la synthétisation de la recherche utilisateurs.
Voici donc la liste des éléments que l’on peut trouver dans un persona : un nom, une photo réaliste, un âge, un mot sur son caractère avec la condition que ce soit pertinent avec le produit et service, sa baseline (soit une citation qui représente son point de vue, ses compétences technologiques (comme par exemple sa fréquence d’usage d’internet, du smartphone, des réseaux sociaux etc), ses objectifs, ses frustrations, ses attentes etc.
Posez vous de bonnes questions pour arriver à mieux le cerner. Voici un florilège des principales :
Le persona est-il basé sur des données d’entretien ou d’observations avec de vrais utilisateurs cibles ?
Le persona évoque-t-il l’empathie en incluant un prénom, une photo et une narration pertinente reliée au projet ?
Le persona a-t-il l’air réaliste pour les personnes qui interagissent chaque jour avec les utilisateurs (SAV, commercial, etc.) ?
Chaque persona est-il unique, en ayant peu de caractéristiques communes avec les autres personas ?
Le persona inclut-il des informations pertinentes sur les buts supérieurs en lien avec le projet et une citation établissant le but principal ?
Le nombre de personas est-il assez réduit pour que l’équipe de conception se rappelle le prénom de chacun ?
L’équipe de développement peut-elle utiliser le persona comme un outil pratique pour prendre des décisions ? 

Ensuite, à partir de ces éléments vous pourrez établir vos customer journey, une empathy map et ainsi retracer tout le parcours de votre utilisateur dans une carte. Mais ceci est une autre étape !