Nous sommes en l’an 2025, notre société est toujours plus ultra connectée et l’utilisation des réseaux sociaux est au centre de tous les échanges. La monnaie physique a quasi disparu, au profit de monnaies virtuelles. Il n’a jamais été aussi facile de faire des transferts d’argent. Nous passons d’une ère de l’économie industrielle à l’économie circulaire. Dans ce contexte que deviennent les distributeurs de billets (DAB) ? A l’occasion du 50e anniversaire de l’ouverture du 1er des 500 000 DAB aux US nous nous sommes appuyés sur une démarche d’intelligence collective pour s’interroger sur l’avenir des DAB.

 

Une révolution hier, un problème demain

Il y en a plus de trois millions à travers le monde dont 54 000 sur le territoire français. En France, son utilisation décroît et la quantité a baissé de 5% ces 4 dernières années. Un distributeur vaut 35 000€ à l’achat et son entretien coûte cher en maintenance et en approvisionnement, conserver un automate en activité n’est rentable que s’il est utilisé. Que va-t-il devenir ? Qu’arrive-t-il aux distributeurs déjà supprimés par les banques traditionnelles ? La disparition des distributeurs de billets ce sont des tonnes de matériels jetés : des claviers, des écrans… en somme un impact environnemental non négligeable.

Comment pourrait-on recycler ces distributeurs de billets dans une pensée d’économie circulaire ?

 

Remplacer le cash par la citoyenneté, voilà une bonne idée !

Nous avons alors tenté de répondre à cette question. Autour d’un brainstorming d’une heure en équipe, mixant designers, researchers et techs, nous avons généré le maximum d’idées, imaginer le possible et l’impossible à partir de ces automates.

Grâce à l’effervescence collective et aux post-its raturés dans tous les sens, nous avons pitché nos meilleures idées en une minute chrono et in fine voté ensemble pour celle qui s’inscrivait le plus dans une démarche d’économie circulaire.

Nous avons imaginé utiliser l’automate pour soutenir des actions locales autour de soi, végétalisation, recyclage, impliquant positivement les habitants et les banques, le distributeur deviendrait alors un donateur. Nous avons matérialisé cette idée par des scénarios utilisateurs sous forme de storyboard. 

Comme les bornes DAB, posons-nous la question de l’avenir de tout notre matériel électronique (ordinateur, smartphone, tablette, TV, etc.). Seriez-vous prêt à répondre comme nous à cette question ? A vos réflexions, à vos idées les plus farfelues soient-elles…

 

Article rédigé par Marion Ianotto
résultant d’un travail collectif des Équipes Design / Research / Tech

 

—————————————————–

 

Sources :

https://www.bfmtv.com/economie/les-retraits-d-especes-dans-les-distributeurs-bientot-plus-couteux-1693489.html

https://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/distributeurs-de-billets-les-grandes-banques-jettent-un-pave-dans-la-mare-1021794

https://www.francebleu.fr/infos/societe/le-distributeur-automatique-de-billets-fete-ses-cinquante-ans-ce-mardi-1498569051