Bien sûr, même si vous êtes libres dans votre créativité pour ce qui concerne vos maquettes il existe tout de même des normes et des conventions qu’il convient de respecter au mieux.

Ainsi par exemple, un « header », doit contenir un logo et un menu, c’est le minimum vital !
En juste en dessous, vous pouvez également voir par exemple pour ajouter une image ou une vidéo en fond, un panier client lorsque vous êtes un site e-commerce, une barre de recherche, un carrousel etc.
Il est conseillé de ne rien ajouter en éléments supplémentaires dans le header pour ne pas l’alourdir. Si vous voulez mettre plus de parties, allez dans le footer, où là vous êtes plus libre pour ajouter un plan de site, des redirections, des boutons de réseaux sociaux etc.
De plus en agissant ainsi vous vous soumettez aux bonnes pratiques de Google, qui idéalement ne veut que son lien de tracking via Google Analytics dans le header et toutes les autres informations dans le footer.
Ensuite, dans les normes, n’oubliez pas d’insérer de nombreux CTA, abréviations pour Call to Action, qui sont des boutons incitant un utilisateur à effectuer une action précise, comme s’inscrire, valider un compter, effectuer un achat, appeler un numéro de téléphone etc.
Nous pouvons également ajouter un site adaptable et responsive, mobile first, donc d’abord créé pour être lu sur un téléphone portable avec une mise en page facilitée, et n’oubliez pas de créer un site qui s’adaptent aux caractéristiques de votre cible, quels navigateurs ils utilisent (Chrome, Edge, Safari ou Firefox), s’ils sont connectés en bas débit ou en haut débit, le logiciel d’exploitation (Mac ou Windows) etc. Ces données sont très importantes pour obtenir un résultat qui correspond le mieux à leurs attentes.

Casser les codes

Mais bien sûr, toujours en pensant à votre utilisateur, au centre de toute la démarche. Faites donc attention à la grille de composition.
Si on la regarde plus en détails, votre produit doit être utile, avec une sélection pertinente rendant un service, crédible car il inspire confiance, sérieux et fiabilité, utilisable intuitivement (on parle alors ici d’affordance, soit la « capacité d’un objet à suggérer sa propre utilisation », facile d’accès, notamment pour les personnes malvoyantes ou daltoniennes, trop souvent oubliées, appréciable, en provoquant une émotion ou un attachement visuel, et trouvable car les éléments doivent être localisés aisément pour la navigation.
Pour les normes web, vous pouvez toujours vous appuyer sur les normes W3C, dont le site propose une analyse : https://www.w3.org. Ces normes sont nombreuses et difficiles à toutes mettre en place mais y jeter un coup d’oeil est une très bonne chose.