Depuis ses débuts dans les années 1990, on ne peut que constater que la méthodologie SCRUM s’est répandue dans le monde entier et a connu des changements au fur et à mesure des années qui passent. Il a donc fallu ajouter des sections pour correspondre toujours à l’usage initial de gestion et de développement de produits.

Un framework en évolution constante

Parmi ces ajouts on peut noter la recherche et l’identification des marché, des technologies et des caractéristiques produit viables ; le développement des produits et des améliorations ; la publication des produits et des améliorations, et ce jusqu’à plusieurs fois par jour ; le développement et la maintenance des environnements Cloud (pour améliorer notamment leur sécurité) et d’autres environnements d’exploitation de produits ; le maintient et le renouvellement des produits.
Ainsi, la méthodologie SCRUM s’est vu utiliser dans le développement de multiples logiciels, comme du matériel embarqué, des voitures autonomes et de la smart city, des réseaux de fonctions interactive mais aussi plus prosaïquement dans notre quotidien des écoles, des gouvernements, du marketing ou encore dans la gestion opérationnelle de certaines organisations. Bref, dans notre vie quotidienne. 

Dans le cadre d’une augmentation des complexités liées à un plan technologique, toutes les interactions sur les marchés ainsi que sur les environnements globaux peuvent être utiles pour faire face à ces complexité dans notre quotidien. Ainsi l’usage de SCRUM peut s’avérer particulièrement efficace dans ce que l’on appelle le transfert « itératifs » et « incrémental de savoir ». Ce sont certes à première vue, des termes compliqués mais qui peuvent être expliqués de manière très simple.


Des équipes qui travaillent ensemble en simultané pour faire vivre et rayonner la méthodologie SCRUM

Pour rappel, l’essence même du framework SCRUM est de travailler avec une petite équipe de personnes, car une équipe individuelle se trouve être plus flexible et adaptable. Cela constitue une force et pour les réseaux d’équipes qui se développent, ceux qui publient, qui maintiennent en avant le travail réalisé par les autres équipes, à savoir le résultat de travaux de milliers de personnes.
Ces équipes collaborent et interagissent entre elles à l’aide d’architectures très sophistiquées de développement et d’environnement de publications. Souvent ce sont des travaux complexes, conduisant à une amélioration constante du framework, pour le plus grand plaisir de tous les utilisateurs.