La méthodologie SCRUM est un framework des méthodologies agiles plus classique, qui sert de cadre de travail utile dans le cadre du développement de produits complexes, de leur livraison et de leur maintenance. Il a été créé par deux personnes : Ken Schwaber et Jeff Sutherland qui l’ont développé ensemble et en ont rédigé ensuite un un guide à l’usage de tous.

Des définitions simples mais qu’il faut appréhender !

La méthodologie SCRUM peut se définir avec un ensemble de rôles, d’évènements, d’artefacts et de règles qui lient l’ensemble.
Si l’on se penche plus en détails sur la définition officielle, voici ce que nous trouvons : « SCRUM est un cadre de travail dans lequel les personnes peuvent aborder des problèmes complexes et adaptatifs tout en livrant de manière efficace et créative des produits de la plus grande valeur possible. »
Ainsi si l’on résume en quelques mots, ce framework est simple à comprendre et léger mais difficile à maitriser dans son utilisation. Pourquoi cela ?
Scrum est avant tout un cadre de processus utilisé dès le début des années 1990 afin de gérer au mieux et au plus simplement le travail sur des produits complexes en cours de création. Scrum n’est donc pas en soi une méthode définitive puisqu’il est amené à changer et à se mouvoir en fonction des changements de technologies et de l’avancée des recherches.
Ce cadre de travail prédéterminé permet d’utiliser en interne différents processus et techniques créatifs.
Si l’on se penche davantage sur les définitions données par les fondateurs eux mêmes dans leur guide de SCRUM, cette méthodologie « met en évidence l’efficacité relative à la gestion de votre produit et aux techniques de travail afin que vous puissiez continuellement améliorer le produit, l’équipe et l’environnement de travail. »
Donc pour pouvoir travailler, avancer et continuer d’innover dans les meilleures conditions possibles, le cadre de travail a été doté d’équipes, avec chacune un rôle précis, des évènements attribués et des règles qui en découlent. On peut souligner que chaque composante à l‘intérieur de ce cadre a un but très précis, et le respecter est une donnée essentielle au succès de l’utilisation de Scrum.
Les règles doivent être décrites tout au long des différents processus. Attention à noter tout de même que selon les entreprises et les attentes, les tactiques d’utilisation de Scrum sont amenées à varier, pour mieux s’adapter au desiderata de chacun et permettre à l’entreprise de développer ses process avec souplesse. Cela s’est développé sur une base de volontariat pour de la simplification, donc rien n’est immuable ni obligatoire.