Qu’est-ce que la reconnaissance visuelle et faciale ?

L’eye tracking est une technique qui est basée sur le mouvement des yeux de l’utilisateur. C’est une technique qui permet l’optimisation visuelle d’un site internet ou bien d’une campagne publicitaire.
L’eye-tracking en plus de cela est une technique qui serait plus sécurisée que les mots de passes ou le code PIN, pourtant c’est une technique qui a besoin de faire ses preuves.
Nos mots de passes sont un système d’authentification électronique que l’on utilise au quotidien que ce soit pour nos comptes bancaires, nos emails etc. La progression continue en même temps sur la reconnaissance en utilisant nos empreintes digitales. Dans le même sens la reconnaissance faciale et visuelle progressent mais n’arrivent pas encore à séduire. Pourtant sur les derniers IPhone, c’est la reconnaissance faciale qui est utilisée et est très appréciée par l’utilisateur. Plus besoin de mettre un mot de passe, le propriétaire du portable à juste à le prendre afin de s’en servir et celui-ci se déverrouille automatiquement.
Si cette progression n’est pas appréciée par l’utilisateur c’est parce que ce dernier n’a pas été réellement pris en compte dans les recherches menées. En effet, le but est d’améliorer l’expérience utilisateur à travers la reconnaissance. Afin d’obtenir plus de réponses à leur interrogations les chercheurs de l’étude « Perceptions of Interfaces for Eye Movement Biometrics » ont décidé de mettre au point plusieurs tests concrets.

Comment obtenir la confiance de l’utilisateur grâce à l’utilisation de la reconnaissance faciale ?

En effet, de ces tests, les chercheurs ont compris que c’était une technologie adaptée à tous les supports, mais si celle-ci à un instant de défaillance lors de son utilisation, l’utilisateur perd automatiquement confiance en elle. Ils ont donc compris qu’il fallait que l’utilisateur soit guidé en cas de « bug » de la machine, qu’il y ait une autre alternative. Que le sentiment de l’utilisateur lorsque celle-ci fonctionne est qu’elle est bien pratique, mais qu’en cas d’échec celle-ci lui propose une alternative tout aussi rapide par exemple en cas d’échec de l’authentification, demander le code PIN de l’utilisateur directement.
Nous sommes au début de l’authentification biométrique comme système sociotechnique, cette authentification se doit d’être efficace et doit obtenir la confiance de l’utilisateur afin d’en améliorer son expérience.