Le CES a été en partie dédié cette année à l’intelligence artificielle ainsi qu’aux importants ténors de la technologie tels que LG ou Samsung.

Parmi les nouvelles start-up françaises présentes au CES, on peut citer R-Pur avec son masque anti-pollution ou encore Lancey avec son radiateur électrique intelligent. Mais des pays comme le Japon ou la Corée du Sud avec des entreprises de premier plan comme Sony, Samsung et LG sont aussi des acteurs importants, même s’ils ont moins d’entreprises et des startups présents au salon.

Le CES c’est également une succession de conférence sur le digital et la technologie, ainsi que les nouveautés innovantes proposées par de grands leaders du secteur. Des présidents, des ministres et responsables de ces principales sociétés y font des interventions.

Focus sur l’édition 2019

L’édition 2019 est la 52è du CES. La cinquante-et-unième édition, qui l’a précédée, a marqué le coup, notamment avec ses problèmes de météo, inondations et coupures de courant. 2019 devait essayer de faire au moins aussi bien, mais cette fois-ci sans soucis. Près de 3900 entreprises ont fait le déplacement à Las Vegas entre le 8 et le 11 janvier 2019, parmi lesquelles plus de 900 jeunes startups dans l’Eureka Park.
Le CES s’est déroulé sur 250 000 m2, la plus grande surface de l’histoire du salon. 200 conférences ont été organisées, avec 900 intervenants. Les organisateurs ont également revendiqué plus de 800 000 tweets en rapport avec le CES et au moins 350 000 utilisant le hashtag #CES2019.
Les grands thématiques de l’édition 2019 ont été, entre autres, l’automobile autonome, la ville intelligente, la santé digitale ou l’intelligence artificielle.

L’édition 2018 du CES avait livré quelques tendances et laisser entrevoir des potentialités indéniables pour l’édition 2019.
Dans chaque domaine, les produits ont été impressionnants et les tendances se sont plus ou moins dessinées.

De manière générale, les attentes suscitées par l’édition 2018 n’ont pas eu d’échos en 2019. Une grande partie des startups présents en 2018 n’ont pas pu concrétiser ou développer leurs produits ou innovations et n’ont pas été présentes en 2019. Ce qui fait dire à certains observateurs que l’édition 2019 a été décevante par rapport aux espoirs que l’édition précédente avait fait naître. Cependant, les domaines incontournables étaient bien présents.