C’est le musée des Arts Forains qui accueille cette cinquième édition de France Digitale Day ! Il s’agit d’un des événements les plus plébiscités de cette rentrée propice aux rencontres et échanges. Pas moins d’une quarantaine de conférences ont également été planifiées pour traiter des sujets les plus en vogue du moment à savoir l’intelligence artificielle ou encore la blockchain.

Axance vous propose un résumé sur quelques unes de ces conférences.

10 years of Revolution : Startups and the Customer Experience

Thématiques : Expérience utilisateur, Évolution des comportements

Intervenant :

  • Mikkel Svane, CEA and Founder, Zendesk

En 2007, l’expérience utilisateur était représentée par Facebook (qui était simplement un outil destiné aux étudiants) et la sortie du premier iPhone. En 2018, les utilisateurs souhaitent être mieux informés, ont de fortes attentes et sont moins patients (ils souhaitent obtenir les choses ici et maintenant).

Comment répondre aux attentes des utilisateurs ?

Les échanges avec les utilisateurs peuvent intervenir partout (sur Twitter, Facebook, avis sur les applications, etc..).

Ainsi, il faut traiter vos utilisateurs avec soin : ne jamais les encombrer et rendre facile leur engagement.

Pour construire un produit, il faut veiller à inclure vos utilisateurs dans la stratégie de création de celui-ci.

Axance est pionnier de l’UX en France dès 1999 et gère aujourd’hui 100% de ses projets en mode UX/Agile.

 

AI for everyone

Thématiques : Intelligence Artificielle, Chatbots, Droit

Intervenants :

  • Jasmine Anteunis, Co-founder Recast.ai
  • Nicolas Bustamante, CEO & Co-founder Doctrine.

Pour construire un produit, il faut veiller à inclure vos utilisateurs dans la stratégie de création de celui-ci.

Présentation des entreprises et de la définition de l’intelligence artificielle pour les intervenants

Doctrine, c’est un outil qui facilite la vie aux professionnels du droit. Créée en 2016 (et comptant aujourd’hui 40 employés), la start-up propose un moteur de recherche de décisions de justice.

Selon Nicolas, l’intelligence artificielle se construit avec des données, des personnes et des algorithmes. De nombreux data scientists ont travaillés sur l’élaboration de la solution.

En deux mots, Recast est une solution permettant de créer vos agents conversationnels. Elle intègre sa propre solution de NLU (Natural Langage Understanding).

« Learn and build something »

L’intelligence artificielle s’est construite sans compétences particulières dans le domaine. Les outils ont été construits dans une logique de Test and Learn. Sans données, ni algorithmes, il n’y aurait pas de Recast…

« Made technology better together »

Travailler en collaboration et dans une logique de partage est un leitmotiv qui a permis le développement de Recast avec une forte communauté et un partage des connaissances/données.

Comment utilisez-vous l’intelligence artificielle / machine learning ?

Côté Doctrine, l’intelligence artificielle se traduit par la recommandation de contenus (vous indiquez des mots-clés et l’outil vous propose des réponses instantanément). Il s’agit du « Google for Lawyers ».

Côté Recast, l’enjeu est de comprendre ce que les utilisateurs veulent dire : des mots, des services… il faut comprendre l’humain.

L’utilisation d’un agent conversationnel est multiple. Ils peuvent répondre de manière instantanée et résoudre des problématiques de service clients pour aider les utilisateurs.

Comment apportez-vous de la valeur à vos utilisateurs ?

Recast parie sur l’apport d’une expérience client de qualité afin de ne pas perdre les clients. Ceux-ci représentent le lien/l’interface qui connecte l’entreprise.

« Law is the source code of the society »

Doctrine est utilisé par 1 avocats sur 10 en France qui parie sur l’instantanéîté de la réponse. Il y a un impact direct sur l’ensemble de la société si bien qu’il faut apporter la bonne information au bon moment.

Dès 2017, Axance a lancé une communauté interne d’experts sur les Chabot, pour aider ses clients comme VSC, FNAC, Ingenico, AccorHotels à mieux intégrer la particularité de ces nouvelles expériences conversationnelles.

 

Three ways to avoid fraud with good AI

Thématiques : Intelligence Artificielle, Fraudes

Intervenants :

  • Catherine Vidal, DG Banque Casino
  • Emmanuel Shalit, CEO Dashlane

La fraude est présente partout : E-Commerce, paiements en ligne, campagne présidentielle, .. Elle touche partout, rapidement et peut faire très mal.

Pour la contrer, il faut donc être vigilant et cela tout le temps.

L’intelligence artificielle représente donc un bon outil pour aider à être vigilant. Pourquoi ?

  • Elle peut tenter d’attribuer un score sur les éventuelles possibilités de fraude.
  • Elle peut analyser une image ou déterminer l’identité d’une personne grâce à sa voix (informations biométriques).

Attention à ne pas trop faire usage de l’intelligence artificielle !

Les informations biométriques sont très fragiles ! En témoigne l’affaire avec le ministre allemand de la défense qui s’est fait usurper ses empreintes digitales (récupérées sur une photo de lui en haute définition) afin de pénétrer au sein du ministère (rassurez-vous, il s’agit d’un test !).

Les machines ne peuvent comprendre le contexte. Mais les industries peuvent travailler ensemble pour contrer la fraude (notamment les fraudes bancaires par exemple).

Enfin, à la vue de l’augmentation des appareils connectés, la fraude n’est pas prête d’être enrayée dans le futur.

 

Growing your startup with AI and Machine Learning at AWS

Thématiques : Technique, Développement, Machine Learning

Intervenant :

  • Julien Simon, AI & Machine Learning AWS

Amazon dispose de nombreux outils pouvant répondre à divers besoins autour de l’intelligence artificielle et du Machine Learning : Rekognition, Polly, Lex, SageMaker…

Quelques exemples d’utilisation du Machine Learning :

  • Marinus Analytics qui fait usage de la reconnaissance faciale pour retrouver des enfants disparus. En scannant les photos récupérées sur le Dark Web, elle peut faire une analyse faciale des visages.
  • Grammarly est un correcteur orthographique qui utilise Amazon SageMaker qui est une plateforme entièrement gérée permettant aux développeurs et aux spécialistes des données de créer, former et déployer rapidement et facilement des modèles d’apprentissage automatique à n’importe quelle échelle.
  • Arterys est un assistant intelligent pour les radiologues.

 

The new frontier of AI : Organic AI

Thématiques : Intelligence Artificielle, Robotique, Machine Learning

Intervenant :

  • Bruno Maisonnier, CEO & Founder AnotherBrain

Bruno Maisonnier est l’ancien patron d’Alberan Robotics (revendue depuis à Softbank) qui est à l’origine du robot Pepper.

 

Constat : Il est possible de former des robots (par l’intelligence) afin qu’ils comprennent leur environnement et qu’ils fassent ce que nous souhaitons. Mais il n’est pas possible de vraiment intéragir avec eux.

Par intelligence, nous parlons plus de « Deep Learning » permettant de traiter une grande masse de données par le biais d’outils perfectionnés.

A l’heure actuelle, AnotherBrain travaille sur un nouveau paradigme afin d’être plus proche pour comprendre comment le cerveau fonctionne en apprenant en temps réel et en tentant de l’aider pour apprendre de manière non supervisée. Il s’agit d’une nouvelle approche dénommée Organic AI.

 

Founders talk : a no-bullshit conversation about the challenges of scaling up

Thématiques : Startups, Entrepreunariat, Bons conseils

Intervenants :

  • Frédéric Mazzella, Founder BlaBlaCar
  • Valentin Stalf, CEO N26

Quelques enseignements de créer son entreprise et de lever des fonds

  • Ne pas se focaliser sur les choses qui seront importantes dans le futur. Focalisez-vous sur les choses de maintenant !
  • Entourez-vous des bonnes personnes pour atteindre les niveaux suivants.
  • Réaliser ce qui est important et ce qui est urgent — Penser comme s’il s’agissait du dernier jour de votre vie.

Faut-il tenir compte de l’avis de ses proches ?

Définitivement oui !

L’empathie de vos amis et de votre famille vous permettra d’obtenir des feedbacks utiles et constructifs.

« Making the impossible possible »

Valentin Stalf

Créer une entreprise est avant aimer les problèmes et surtout prendre goût pour les résoudre. La valeur ajoutée est de résoudre les problèmes.

« After the fund raise, the work start »

Frédéric Mazzella

 

Notre avis sur France Digitale Day

Nous avons aimé

  • Le cadre du musée des Arts Forains.
  • La variété des conférences.
  • La qualité des interventions et des orateurs.

Nous avons moins aimé

  • La difficulté pour se frayer un chemin au sein de l’enceinte de l’événement et pour faire le trajet entre les scènes accueillant les conférences. Événement complet mais peut être un peu trop de monde accueilli…
  • La complexité pour faire des rencontres. Elles auraient peut être pu être facilitées par la mise en avant de l’application, pauvre pour vraiment aider ce point.

Coté UX, agilité et innovation

  • UX : l’intégration des méthodes de Design Thinking transparaît derrière chacune des interventions. Elles permettent notamment de prendre en compte les besoins en amont et pendant les projets permettant de satisfaire au mieux les utilisateurs.
  • Innovation : Les sujets en vogue sont clairement la blockchain et les agents conversationnels. On ne peut que regretter la sous représentation de l’écologie qui est un thème également qui va construire notre futur. Il faut innover pour se démarquer !
  • Agilité : Les startups sont portées par des méthodes de Test & Learn. Celles-ci ne sont plus à prouver et elles ont permis à certaines de ces startups d’avoir une courbe de progression plus qu’impressionnante. Nous pensons à Blablacar qui a su renouveler constamment son cœur de métier pour coller au mieux aux demandes.

 

Article rédigé par Jean-Philippe Eimecke