Un projet est un ensemble d’actions à engager dans le but de répondre à un besoin bien déterminé, ce dans un délai précis. Beaucoup d’entreprises se lancent dans des projets, et la gestion de projet est assurée par le manager. Cependant, les managers sont souvent appelés à déléguer, ce qui leur semble très difficile. 


Pourquoi est-il difficile de déléguer ? 


La délégation est un aspect du management qui demande un peu de confiance et de savoir lâcher-prise. Le manager est souvent envahi par une peur, celle de voir les affaires freinées parce qu’il a délégué une autre personne. En effet, on est généralement plus rassuré quand on fait les choses nous-mêmes. On se dit que cela va plus rapidement, et que l’autre pourrait échouer si le travail lui était octroyé. 

Le manager peut craindre d’être remplacé, car pour lui, si l’autre fait bien le travail à sa place, il sera bien vu et aussi apprécié à l’agence. C’est donc très déplaisant. De plus, le chef de projet se fait difficilement remplacer, parce qu’il est celui qui est supposé avoir le pouvoir de décision. 


Savoir déléguer


Il ne faut pas déléguer juste parce qu’on est débordé, ou que le projet dont vous étiez en charge ne vous inspire plus. Il faut savoir déléguer en fonction de certains prérequis : est-ce que vous avez confiance en celui que vous souhaitez déléguer ? Est-il à la hauteur des attentes ? Si la personne que vous souhaitez déléguer manque de compétences, il est nécessaire de l’aider dans l’accomplissement de sa mission, d’autant plus que c’est le rôle du manager : aider son équipe à acquérir des compétences et à réussir. En déléguant, le manager peut tirer un grand profit du succès de son équipe, bien que ce soit de manière indirecte. Si le chef de projet reconnaît, devant toute l’agence, qu’il s’est fait aider par des tiers pour la gestion de projet, il sera toujours celui qui bénéficiera des éloges et autres… S’attribuer la réussite des autres n’amène jamais très loin.