La méthodologie agile a bouleversé notre façon d’appréhender notre travail ainsi que les interactions entre les membres d’une même organisation. Le Product Owner est un des maillons essentiels au sein d’un environnement agile. Son travail a de fortes dépendances avec les nombreux corps de métiers qui constituent son équipe.

Une équipe agile, c’est une équipe qui s’améliore et s’organise dans un environnement complexe, pour délivrer en continu des évolutions ou de nouveaux produits aux utilisateurs. Grâce à l’agilité, le renforcement de l’esprit collectif est décuplé par l’autonomie dont fait preuve l’équipe projet. La gouvernance décentralisée, mise en place par l’intermédiaire de groupes de travail, permet d’optimiser la création de valeur de l’entreprise.

L’agilité nécessite un meilleur engagement des acteurs d’un projet, un time-to-market réduit et finalement une meilleure productivité et performance de l’entreprise. Au sein d’un environnement agile, le Product Owner représente l’utilisateur final, en incarnant une interface entre le métier, représenté par les chefs de produit et les équipes de développement.

La vision produit :

Lors du cadrage d’un projet, les stakeholders vont définir une vision de leur(s) besoin(s) et le contexte de mise en oeuvre de leurs besoins. Ses objectifs s’accompagnent de KPI’s, dans le but de quantifier l’impact prévisionnel de ses attentes. les stakeholders vont alors répondre au “Pourquoi ?”.

  • Quelles sont les attentes de mes utilisateurs ?
  • Quel va-t-être mon coeur de cible ?
  • Quelles sont les actions entreprises par mes concurrents directs ?
  • Quelles sont les performances de mes produits actuels ?

Le Product Owner ne sait pas ce que va faire le produit en détail. Cependant, il sait répondre aux questions suivantes :

  • Pourquoi fait-on le produit ?
  • Quel(s) problème(s) va-t-on résoudre ?
  • A qui sera destiné le produit ?

Les stakeholders expriment leur(s) vision(s) produit à l’équipe projet. Le rôle du Product Owner est de faire converger les attentes de chaque partie prenante (UX, UI, développeurs, recetteurs) afin de définir le “Comment ?”.

  • Comment va t-on répondre à la vision, par l’intermédiaire d’un fonctionnel apportant de la valeur au produit ?
  • Quel(s) bénéfice(s) les utilisateurs vont-ils tirer du fonctionnel ?

Chaque acteur du projet est potentiellement un utilisateur final du produit, il est donc essentiel de prendre en compte l’ensemble des attentes émises.

Le Product Owner va alors entamer une période de mûrissement, consistant à traduire la vision produit en termes fonctionnels par l’intermédiaire d’ateliers UX, UI et techniques. Sa connaissance du produit et des utilisateurs finaux est un atout essentiel dans la formalisation du besoin en user-story. Le Product Owner aura préalablement défini un lotissement fonctionnel à travers une Storymap ayant pour but de prioriser les éléments fonctionnels faisant partie intégrante du besoin et les éléments nécessaires à une première mise en production, appelé Minimum Viable Product.

Le mûrissement d’un projet :

Durant toute la phase de mûrissement, le Product Owner collabore étroitement avec l’ensemble des parties prenantes au projet, afin de définir un fonctionnel répondant aux objectifs quantifiés définis par les stakeholders.

Il doit faire la synthèse de l’ensemble des enjeux autour du besoin. Il maîtrise les enjeux de conception, de planning et de coût. Il est également le moteur du produit confié à l’équipe, en garantissant une priorisation fine sur les fonctions essentielles, en portant l’intelligence collective pour un produit de qualité apportant de la valeur et en libérant les freins que l’équipe projet peut rencontrer. A chaque atelier, il doit impérativement répondre à ces questions :

  • A t-on répondu correctement à la vision des stakeholders ?
  • Va t-on atteindre les objectifs fixés par les KPI’s ?
  • A t-on répondu correctement aux attentes des utilisateurs ?

Son rôle est d’animer divers ateliers dans le but d’obtenir des user-story traduisant explicitement le fonctionnel associé au besoin initial. Le Product Owner doit avoir une connaissance métier et technique suffisante à la bonne compréhension des opérations engagées. Il s’appuie sur des experts pour résoudre des problématiques pointues, dont il n’a pas les connaissances. Il doit être un utilisateur perpétuel du produit, afin d’en faire un bon produit et de déceler les évolutions à haute valeur pour les utilisateurs.

Les user-story et le backlog :

Le Product Owner est le garant du backlog, qui est une file d’attente des éléments constitutifs fonctionnelles et techniques du produit, ordonnancées par ordre de priorités. Pour prioriser son backlog, le Product Owner a besoin de quatres informations :

  • La valeur : déterminée par les stakeholders, elle permet de donner une estimation de l’impact qu’aura une fonctionnalité auprès de ses utilisateurs finaux.
  • La taille ou l’effort : déterminée par l’équipe de développement, elle permet de donner une estimation de la complexité d’une tâche.
  • Le risque : déterminé par l’équipe de développement, il permet d’appréhender les Users Story ayant potentiellement un impact sur la vélocité de l’équipe durant un sprint.
  • La stratégie de l’entreprise : elle traduit la direction stratégique globale prise par les membres exécutifs de l’entreprise.

Lorsqu’ils présentent leur note de cadrage à l’équipe projet, les stakeholders ne vont pas se limiter à émettre 4 à 6 idées. Le rôle du Product Owner est de définir un périmètre de mûrissement à l’ensemble de l’équipe. La priorité donnée aux tâches à accomplir est importante afin de ne pas surcharger les développeurs. Les Users Story présentes dans le backlog seront réalisées par l’équipe de développement, itération après itération, dans le respect absolu de l’ordre déterminé par le Product Owner. Des tâches non priorisées impliquent un risque d’obtenir des livraisons de mauvaise qualité.

Les user-story sont conçues tout au long du mûrissement. Elles sont prêtes à être présentées à l’équipe projet, dès lors qu’elles spécifient les éléments suivants :

  • Les objectifs, le contexte et les KPI’s marketing
  • La description fonctionnelle : “en tant que” … “je peux” … “si bien que” …
  • Le lien vers le contrat d’interface
  • Les règles de gestion
  • Les parcours et les maquettes avec l’ensemble des liens vers les ressources permettant le bon déroulement du développement
  • Les tests d’acceptance
  • La description de l’expression de besoin statistiques
  • Les marqueurs à implémenter

Suite à leur présentation, elles sont soumises au chiffrage de l’équipe de développement ainsi que de la recette. Ce chiffrage permet de quantifier la complexité d’une user-story et au final d’en identifier un nombre limité à exécuter à chaque sprint, dans le respect de la vélocité de l’équipe de développement.

Le rôle du Product Owner est d’accompagner la User Story tout au long de sa vie, de la définition fonctionnelle à la mise en production, jusqu’au suivi de la prise en main du produit par les utilisateurs finaux. Il est le garant de la conformité fonctionnelle et de la réponse à la vision marketing donnée par les stakeholders.

La vie dans l’équipe projet :

Le Product Owner collabore étroitement avec tous les acteurs du projet quel que soit leur domaine d’activité et participe à l’ensemble des rituels de son équipe. Cette collaboration est cruciale pour garantir le succès des projets qui lui sont confiés. Son impératif est la prise en compte et la pondération des attentes et des risques soulevés par chacun des acteurs. Il doit partager une vision commune avec l’équipe de réalisation et communiquer sur le “pourquoi ?” défini lors de son cadrage, notamment :

  • Pourquoi fait-on le projet ?
  • En quoi est-il utile pour le produit ?
  • Quels bénéfices les utilisateurs vont-ils en tirer ?

Il doit être constamment en alerte. Il doit faire preuve de flexibilité vis à vis des imprévus et  des difficultés de réalisation rencontrées. Il s’assure, par l’intermédiaire d’échanges constants de la bonne compréhension des user-story par les équipes de développement.

“Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite.” Henry Ford.

Tout au long du projet, il représente l’utilisateur. Il transmet et rappelle la vision formalisée par les stakeholders. Il doit s’assurer de l’adéquation des fonctionnalités développées, avec les objectifs quantifiés, avant leur livraison. Il assure le suivi des produits, du cadrage jusqu’à la prise en main du produit par les utilisateurs finaux. Finalement, le Product Owner doit constamment s’adapter ainsi qu’agir en fonction des retours de ses utilisateurs finaux, qui doivent être un de ses principaux moteurs de décision, avec les enjeux stratégiques de son entreprise.

 

Article rédigé par Rémi Longuechaud
Retrouvez le sur Twitter & Linkedin