L’Atomic design permet de créer du contenu cohérent et adaptable aux caractéristiques d’un écran d’ordinateur ou d’un écran mobile. Si tous les développeurs l’adoptent, l’UI design et l’UX design seront toujours satisfaisants.

Développé par Brad Fost, l’Atomic design est un concept prônant l’élaboration d’interfaces à partir de divers composants. Il s’agit d’une méthode permettant de mieux adapter le contenu aux supports qui le met en avant afin de faire bénéficier d’un UX design plus marquant. Avec l’Atomic design, qui est un dérivé du Modular Design, les conceptions de page à l’ancienne sont abandonnées. Cette solution assure une cohérence de l’UI design déployé par une entreprise sur différents supports. Pour un designer, elle crée un langage commun qui instaure une bonne communication entre lui et les développeurs.

Principe de l’Atomic design

Cette trouvaille vise à intégrer du contenu à l’écran d’un ordinateur tout en ayant la possibilité de trouver son adaptation pour tout support mobile. Et cela est possible grâce à des composants. Pour un même contenu, ces éléments assurent la mise en place d’un UI design adapté à l’écran de l’ordinateur et d’un autre proportionnel à la taille d’un écran mobile. Pour chaque support, le calibrage est parfait et améliore l’expérience utilisateur. L’Atomic design est donc une bonne façon de satisfaire les plus exigeants en matière d’UX/UI.

Les différents composants du concept

Les composants de cette méthode nous plongent dans un véritable univers scientifique. L’atome en est un et se présente comme l’élément central de l’interface. Il gère notamment les couleurs dont le traitement est essentiel pour rendre meilleur l’UX Design. Vient ensuite la molécule. Et comme dans vos cours de science, elle forme un ensemble après le rassemblement des atomes. Dans le cadre de l’Atomic design, ce regroupement simplifie l’adaptation du contenu à toutes les tailles d’écran. Plusieurs molécules peuvent être combinées afin de créer un ensemble cohérent et fonctionnel. On parle alors d’organisme. Dans cette méthode, il est indispensable d’organiser les composants moléculaires au sein de l’espace dédié à l’écran, ce qui est essentiel pour optimiser UX/UI. Les templates sont chargés de cette fonction. La page est la finalité du concept. On la réalise de manière à ce que le designer puisse y faire apparaitre des éléments graphiques harmonieux.