Une stratégie UX peut être mise en place de plusieurs façons différentes. L’une des solutions que l’on peut envisager est de tracer un axe horizontal, en abscisse, qui aille du mode « passif » au mode « interactif », et un axe vertical, en ordonné qui aille de « hors ligne » à en « en ligne ». On place ensuite tous les contenus que l’on a en fonction du niveau de connexion demandé (en permanence connecté ou pouvoir être lu hors ligne) et en fonction de l’implication que l’on demande à l’utilisateur.
Voyons plus en détails les différentes stratégies possibles.

Axe X : Passif – interactif

Si le contenu défini est davantage passif et ne demande pas une interaction importante comme de partager les articles, de commenter le contenu etc., l’interaction entre les utilisateurs et le site se fait sous forme de sessions courtes et épisodiques. Par exemple, la lecture d’un article est “passive” comparée à un exercice de correction de texte.
Le rapport à une vidéo reste passif même si cela demande plus d’engagement car il y a 2 dimensions à prendre en compte : à la fois les images, et le son. Une vidéo sera donc logiquement plus interactive qu’un document à lire.
Si le contenu défini est davantage interactif et demande une interaction importante comme de partager les pages, de commenter les vidéos etc., l’interaction entre les utilisateurs et le site se fait sous forme de sessions longues et régulières, et présente une activité de l’ordre de l’utile. Par exemple, un outil en ligne permettant de faire un suivi de contrat ou une création de contrat est de l’ordre de l’utile pour un commercial.

Axe Y : En ligne – Hors ligne

Si le contenu défini nécessite forcément une connexion internet, les actions de la part des utilisateurs se passent en ligne directement sur le Web Browser, dans le site crée. Le contenu demande que cela soit lisible facilement en ligne.
Si le contenu défini ne nécessite pas forcément une connexion internet, l’interaction sur le support-média fourni se passe sur son ordinateur sans la connexion sur internet. Par exemple, une application utilisable sans connexion internet par exemple serait “hors-ligne”. Une formation en salle par une personne est une interaction humaine hors ligne également ! En résumé c’est donc un site ou une application qui ne demande pas aux utilisateurs de rester en ligne.
Cela donne au final des interactions épisodiques et courtes pour aller vers un autre site (liste de liens) ou télécharger un document qui peut être envoyé par email.