Le CES 2018 a eu lieu à Las Vegas du 9 au 12 janvier dernier. Le thème de cette année était axé sur la « smart home » ainsi que la « smart city ». La France étant le second pays le plus représenté au CES derrière les États-Unis, le nombre de frenchies ne cesse d’augmenter lors de ce rendez-vous très prisé des professionnels de la technologie. ??

Le CES : un atout majeur pour les entrepreneurs français

?Ils étaient plus de deux fois plus nombreux cette année, avec 320 start-up dont 274 présentes dans l’Eureka Park : les français imposent cette année encore leur domination dans les domaines de l’innovation technologique. Véritable propulseur de carrière, le CES est l’occasion pour ces jeunes start-up de trouver des investisseurs pour commercialiser leurs idées, mais aussi de faire parler d’eux grâce à l’importante couverture médiatique de l’événement. C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’entrepreneurs français plongent dans le grand bain du marché international rapidement… quitte parfois à ne pas avoir tout à fait appris à nager au préalable. En effet, beaucoup d’entrepreneurs ont témoigné des difficultés rencontrées par la barrière de la langue. Pour pallier à ce problème, prenons l’exemple de Business France, qui a décidé de former une trentaine de start-up pour leur apprendre à se démarquer de la concurrence ainsi qu’à dialoguer en anglais face aux investisseurs et à la presse.

 ??
Les clefs de l’innovation française

?Cette année, ce sont Blue Frogs Robotics et Lancey Energy qui ont obtenu le précieux sésame du « Best of Innovation Award ». Ce qui permet à la France de s’imposer comme étant LA spécialiste incontournable des Deep Tech. Ces technologies de rupture ont pour but de remplacer les technologies existantes dominant un marché par de nouvelles innovations offrant une expérience utilisateur meilleure et plus complète. Pour ce faire, les start-up françaises ont développé leurs compétences dans des domaines tels que l’intelligence artificielle ou encore la bio-technologie. ?Novateurs et imaginatifs, les entrepreneurs français n’ont pas hésité à assembler plusieurs domaines technologiques et imaginé des produits intégrant à la fois robotique et intelligence artificielle, telle que la start-up CamToy qui a présenté au CES 2018 le robot destiné aux chiens « Laïka ».