La gestion de projet agile par le biais de méthodes telles que Scrum sont à la source de la productivité des équipes de développeurs. Les règles pour mettre en place Scrum sont plutôt strictes et ne laissent pas énormément de place pour l’improvisation, et pourtant dans certains cas, il est nécessaire pour les besoins de l’équipe d’outrepasser les règles et d’adapter la méthode. Ici, nous développerons le cas du Product Owner et de la possibilité pour un client de jouer ce rôle dans certains projets.

Product Owner : un rôle de grande importance

Le Product Owner, parfois abrégé « PO », est l’un des rôles les plus importants dans une équipe Scrum. En effet, le PO a la lourde tâche de représenter le client, ses intérêts, et d’être une réelle interface entre les besoins du client et l’équipe de développement. Lors d’un projet, il va dresser chaque semaine la liste des scénarios utilisateurs dans le backlog produit. Il peut également fixer les priorités ou encore contrôler et vérifier la conformité de ce qui est produit par rapport à la vision du client qu’il représente.

Méthodologie agile : quand le client et le Product Owner ne font qu’un

Il est parfois utile d’avoir le client dans l’équipe des Product Owner ou en tant que seul et unique Product Owner. La difficulté lorsqu’on confie le rôle de PO au client est d’une part de le rendre disponible en chaque début de sprint, mais également de prendre en compte les règles régies par la méthodologie Scrum notamment vis-à-vis de l’équipe. En effet, il est important pour le PO de penser à l’utilisateur final, mais également de penser à l’équipe de manière à ce que le projet puisse toujours se développer dans une relation gagnant-gagnant dans laquelle l’équipe de développement est mise en valeur.

Pour conclure, la gestion de projet agile est de plus en plus en vogue et la méthodologie agile que nous privilégions nous permet de placer à la fois le client et ses utilisateurs en son centre sans oublier l’ensemble des collaborateurs qui permettent au projet d’exister.