Les acteurs influents sur lesquels il faut compter

Pour qu’un site soit jugé bon d’un point de vue utilisateur, il faut d’abord en premier lieu que celui-ci ait un contenu original et qu’il réponde à un besoin. Ensuite, il doit être facile à utiliser avec une affordance claire.

Pour précision, l’affordance est une notion développée en 1977 par le psychologue James J. Gibson, dans son livre « The Theory of Affordances ».

Il existe sept principaux facteurs qui sont les suivants : utile, souhaitable, utilisable, avec de la valeur, trouvable, accessible et crédible. Ce qui peut se traduire en anglais avec les termes suivants : useful, desirable, usable, valuable, findable, accessible, credible.
Ce qui signifie également que votre image, votre identité, votre marque, et tous les éléments graphiques sont utilisés à bon escient pour évoquer une émotion et un ressenti chez la personne qui les voit et navigue sur votre site.
A noter également que le contenu du site doit pourvoir être trouvé facilement par l’internaute utilisateur et ceux-ci doivent pouvoir croire et surtout avoir confiance en votre contenu. Cet élément est essentiel pour une bonne compréhension de votre message par votre cible.

Quid de l’accessibilité en UX/UI design ?

Lorsqu’on parle du terme « accessibilité », on parle ici au sens technique. On distinguera donc la partie des normes qui doivent être impérativement respectées afin de montrer patte blanche, et que l’on se conforme aux bonnes pratiques en cours dans le secteur.
Ainsi la norme ISO peut prévaloir, ce qui signifie par exemple respecter une taille de police minimale ou adapter son site afin de le rendre accessible aux personnes en situation de handicap. Ou bien prévoir des contrastes de couleur pour que les personnes malvoyantes puissent continuer à les voir. Pour rappel légal, le contenu affiché doit pouvoir être accessible par tout le monde.

On peut également noter et prendre en compte le normes W3C avec ses différents critères de notation A, AA et AAA qui sont les critères officiels de l’accessibilité numérique.