Ayant pris incontestablement son envol en 2016 grâce à l’engouement qu’a pu manifester le grand public pour les fameuses casques VR (virtual reality), le secteur balbutiant de la réalité virtuelle devrait continuer sur sa lancée en 2017 et même investir de nouveaux horizons. Comment devrait se manifester le développement de ce marché naissant ? Quels en devraient être les principaux acteurs ? Tour d’horizon.

Comment devrait se manifester cet essor de la réalité virtuelle en 2017 ?

Si jusqu’ici le champ d’intérêt de la réalité virtuelle se cantonnait pour l’essentiel au secteur traditionnel des jeux vidéo ainsi que dans une proportion gardée à celui du cinéma, en 2017, la VR devrait cependant investir de nouveaux horizons. Parmi ceux-ci, on citera avec conviction le domaine de la téléphonie mobile. En effet, afin de se démarquer de la concurrence et grignoter davantage de parts de marchés, il est certain que les constructeurs de smartphones devraient se lancer dans la course au développement d’applications VR cette année. En veut pour preuve, le développement en 2016 de l’application VR standard « Daydream » par le géant américain Google. Grâce à ce programme, la firme a en effet pris pas mal d’avance sur ses concurrents sur ce secteur. Au-delà des applications ludiques, la réalité virtuelle devrait par ailleurs améliorer aussi grandement l’expérience utilisateur tant pour le grand public que pour les acteurs professionnels tous azimuts (ex : BTP, santé, éducation etc.). A cet effet, dès que la technologie qui la sous-tend sera plus accessible, elle devrait être de plus en plus plébiscitée par les agences UX spécialisées en design de service. Mis à part l’expérience utilisateur et le design de service en général qui focalise la raison d’être de toute agence UX, la réalité virtuelle devrait enfin contribuer à l’essor d’un nouveau type de divertissement grand public : les salles de réalité virtuelles.

Les principaux acteurs qui devraient contribuer à cet essor de la VR en 2017: opérateurs hardware/smartphone et agence UX

Plusieurs enseignes sont sorties des startings blocks pour faire décoller le domaine de la réalité virtuelle cette année. Pour ce qui concerne le secteur des smartphones, on citera ainsi à titre exemplatif une fois encore le géant américain Google qui est déjà bien placé grâce à sa plateforme « Daydream ». Mais il n’est pas le seul puisqu’il est talonné de près par Samsung qui s’est associé à Oculus afin d’équiper son Galaxy S8 de la Gear VR2, une application qui devrait, aux dires de la firme coréenne, surpasser tout ce qui s’est fait jusque-là en matière de VR. Côté hardware, il y a ensuite bien sûr Microsoft, Dell, ou encore HP. N’oublions pas enfin les agences UX qui devraient promouvoir la VR dans leur design de service.